Top Social

#colocs

|


Titre : #colocs
Auteure : Nadia Lakhdari
ISBN : 978-2-89657-586-2
Nombre de pages : 356
Éditeur : Les malins
Année de sortie : 2017

Lors de ma première année de cégep, je vivais en résidence, dans une chambre décorée avec des goûts d’adulescente et un budget d’étudiante. Le résultat ressemblait drôlement à une collision entre rayon pour enfants chez IKEA et la section posters du magazine Cool, mais c’était mon premier chez nous, et j’en étais fière. 

C’était l’époque des fausses cartes, des gars qui buvaient de la Pabst et qui me faisait remettre en question mon p’tit chum du secondaire, des nuits passées à essayer d’interpréter avec ma voisine de palier si les messages textes du beau Christian voulaient dire plus que ce qu’ils laissaient sous-entendre.

C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis trouvée projeté dans cette période lors de ma lecture du roman #colocs. Emma et Béatrice, les deux meilleures amies qui y tiennent les rôles principaux, étaient un peu moi, un peu toutes mes amies de l’époque. Avec nostalgie, je me suis remémoré les questionnements et les mini-drames que moi et mes meilleures amies vivions à l’époque.

Nadia Lakhdari nous présente deux jeunes filles divertissantes et sensibles, dans une période charnière de leurs vies : le début du cégep, et surtout, la liberté d'enfin partir en appartement.

Pour Béatrice, cette liberté représente beaucoup : elle pourra enfin vivre pleinement sa relation amoureuse avec Sébastien. Fini, les parents trop sévères qui veulent tout contrôler, elle peut maintenant le voir aussi souvent qu'elle le désire. Un changement qui ne sera pas nécessairement facile pour sa meilleure amie Emma, qui se sent bien délaissée depuis que Béatrice a intégré la bande d'amis de Sébastien.

À travers Béatrice, qui essaie tant bien que mal de se faire accepter par les amis de son chum plus vieux, et des questionnements d’Emma, qui a peur de perdre de vue sa meilleure amie et dont le cœur est écartelé, je suis redevenue pendant quelques heures une adolescente, un sourire béat aux lèvres.


Emma et Béatrice vivent les angoisses typiques des jeunes filles de leurs âges : les questionnements liés aux relations amoureuses, le manque d’argent qui contraint à des choses pas tant le fun (dans leur cas, il s’agira de vivre avec une coloc qu'elles ne connaissaient pas, Mia), le désir de se faire accepter.

J’ai eu un p’tit crush pour le personnage d’Emma, dans laquelle je reconnaissais la mini-moi de 17 ans, orgueilleuse, un peu intense, qui se complique la vie pour éviter le jugement des autres. 

J’espère d'ailleurs que Mia, la troisième coloc, sera plus présente dans le tome deux, car j’ai adoré ce personnage rebelle, engagé et indépendant.

Petit bémol : Je dois par contre soulever que j’ai été un peu dérangé par la façon dont les dialogues sont présentés, façon théâtre plutôt qu’avec une incise. J’ai mis quelques chapitres à m’y faire, et je dois avouer que ça rendait ma lecture moins naturelle qu’avec des dialogues classiques.

♥ ♥ ♥  

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici. 

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca : 


Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire