Top Social

Juste avant le bonheur

|


Titre : Juste avant le bonheur
Auteure : Agnès Ledig
ISBN : 9782226248305
Nombre de pages : 343
Éditeur : Albin Michel    
Année de sortie : 2013



Ce livre était mon premier d’Agnès Ledig, et j’ai été franchement surprise. Moi qui m’attendais à une ambiance feel good, à une lecture légère dont j’allais pouvoir lire quelques pages chaque soir avant de me coucher, j’ai été prise complètement au dépourvu. Après tant d’années à lire, je m’étonne de ma naïveté.

Julie, caissière dans un supermarché, est mère monoparentale. Son fils, Lulu, est le seul rayon de soleil de son existence bien sombre. Alors qu’elle n’y croyait plus, la chance semble tourner pour elle. Elle fait la rencontre de Paul, un homme de trente ans son aîné, généreux, qui souhaite mettre un peu de bonheur dans sa vie.

Elle accepte de partir à la mer avec cet homme qu’elle vient tout juste de rencontrer, le fils de ce dernier, Jérôme, et son petit Lulu. Les membres de ce quatuor improbable créent, du jour au lendemain, des liens uniques, et s’aident mutuellement à cheminer vers le bonheur. L’écriture très simple de l’auteure m’a rapidement rendue empathique à ces personnages. En quelques chapitres, je me suis attachée à eux et je me réjouissais de les voir enfin goûter à ce que la vie à de beau à offrir. J’avais le sourire aux lèvres en lisant 
les échanges complices des membres de cette famille recomposée.

En lisant ce que je croyais être mon dernier chapitre avant de fermer les lumières pour m’endormir, le drame est survenu. Une tragédie terrible, que je ne relaterai évidemment pas. J’ai sombré avec les personnages dans un gouffre qui semble par moment impossible à escalader.  C’est à ce moment que j’ai réalisé : ce que je tenais dans mes mains n’était pas un roman feel good, mais une bombe à retardement d’émotions.

Cette deuxième moitié du récit était dure. J’en ai pleuré. Puis lentement, l’optimisme a pris le dessus, l’espoir est revenu. C’était singulier que de passer des larmes aux rires, en si peu de temps. Troublant, même, de se trouver ainsi entre le drame et le bonheur.

Agnès Ledig manie merveilleusement les mots afin de guider avec délicatesse ses lecteurs à travers les chemins tortueux que la vie nous force parfois à emprunter.  


Juste avant le bonheur est l’un de ces livres que l’on referme en sachant qu’il faudra le relire, ne serait-ce que pour mieux comprendre les émotions qui nous ont traversés lors de notre première lecture. 

♥ ♥ ♥ 1/2

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici. 

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca : 

Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire