Top Social

Les petites reines

|

Titre : Les petites reines
Auteure : Clémentine Beauvais
ISBN : 9782848657684

Nombre de pages : 270
Éditeur : Sarbacane
Année de sortie : 2015

Mireille, Hakima et Astrid ont été élues boudins de l’année. Se faire remettre le prix d’élèves les plus moches de l’école n’a rien de réjouissant, mais ce n’est pas assez pour miner le moral de ce trio hors du commun.

Mireille, détrônée pour le boudin d’or, convainc les deux adolescentes qui l’ont déclassée de l’accompagner dans un périple qui doit les mener jusqu’à Paris, pour les célébrations du 14 juillet.

Chacune s’y rend pour des raisons différentes. Mireille souhaite rencontrer son père biologique, à qui elle doit sa laideur, Astrid souhaite rencontrer les membres de son groupe favori, et Hakima souhaite s'entretenir avec l’homme qui a ruiné la vie de son frère. De telles raisons justifient selon elles de parcourir à vélo les milliers de kilomètres qui séparent leur ville de Paris.

Elles décident de financer leur voyage… en vendant des boudins sur la route! Ce n’est là qu’un exemple de leur incroyable sens de l’autodérision. Mireille, en particulier, affiche un cynisme comique, et ses réflexions m’ont fait sourire – et parfois éclater de rire – tout au long du livre.

Si le voyage des trois jeunes filles était bien rôdé, elles n'avaient certainement pas prévues devenir célèbres au cours de leur aventure...

La plume de Clémentine Beauvais est assassine et adresse la discrimination, l’intimidation, la grossophobie et le racisme de façon décomplexée. Elle réussit avec brio à relever le défi que d’aborder ces thématiques tout en maintenant une ambiance lumineuse et hilare!

C’est un roman dont j’ai grandement apprécié la capacité à miroiter avec fidélité le monde actuel, sans donner l’impression d’essayer trop fort. L’écriture est fluide et la lecture particulièrement agréable. Ce récit se tient loin des clichés de la littérature jeunesse. 

C’était un choix rafraîchissant que de mettre en scène trois filles qui ne correspondent pas du tout aux normes de beauté, sans leur faire subir une transformation physique en court de route. En effet, les filles demeurent des boudins, du début à la fin… mais des boudins épanouis.

Et il n’y a pas que les héroïnes du livre qui sortent grandit de leur épopée : le lecteur aussi.

   ♥ 1/2

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca : 

Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire