Top Social

L'empire de sable

|



Titre : L'empire de sable
Auteur : Kayla Olsen
ISBN : 9782221196229
Nombre de pages : 478
Éditeur : Collection R - Robert Laffont
Année de sortie : 2017

Cette dystopie écologique, dont l’action s’inscrit dans un cadre sociopolitique particulièrement intéressant, est effrayante. Pas à cause des créatures et des pièges dont regorgent la jungle (quoi que...), mais bien parce qu’entre fiction et réalité, il ne semble y avoir qu’un pas. La plupart des technologies que l’auteure introduit sont envisageables à court ou moyen terme, ce qui peut laisser le lecteur consciencieux et un peu anxieux du sort de la planète légèrement paniqué : ce fût mon cas.

Le bon côté – je l’espère – est que L’empire de sable invite le lecteur à la réflexion, et le conscientise à la perte vers laquelle nous courrons si nous ne nous éveillons pas collectivement.

L’auteure nous plonge en 2051, dans des États-Unis ravagés par les dérèglements climatiques. Les catastrophes naturelles se sont multipliées, et la montée des eaux a rendu inhabitable la plus grande partie de la planète. Un groupe armé, les Loups, a enclenché une révolution, et pris le pouvoir. Des milliers de famille ont été brisés, dont celle d’Eden. Cette dernière se retrouve prisonnière d’un camp de concentration, contrainte d’ébouillanter les cocons de vers à soie pour les Loups afin d’assurer sa survie.

Lorsque se présente une opportunité de s’enfuir, elle se retrouve bien malgré elle en compagnie de trois autres prisonnières. Ensemble, elles se dirigent vers l’Île de Sanctuary, promesse de jours meilleurs. Mais une fois sur l’île, Eden et les autres évadées réalisent qu’une véritable lutte pour leur vie vient de débuter.

L’île sur laquelle les quatre prisonnières se rendent en est une aux mille dangers. L’ambiance n’est pas sans rappeler celle de Lost : les mystères et les rebondissements sont au rendez-vous. La disparition d’une des filles du quatuor ouvre le bal d’un enchaînement d’évènements plus étranges les uns que les autres : définitivement, l’auteure sait tenir ses lecteurs en haleine. Elle manipule d’ailleurs les mots avec beaucoup d’habiletés. Ses descriptions de l’île sont à couper de souffle, on sent presque la chaleur écrasante de l’île émaner du texte.

À noter que l’univers créé par Kayla Olson est plutôt dense. Il faut donc s’investir dans le livre, faute de quoi on se retrouve confus entre tous les personnages qui déboulent dans la deuxième moitié du roman. Je dois avouer que ce fût mon cas. Ayant repris ma lecture après l’avoir posé pendant quelques jours, j’eus légèrement du mal à m’y retrouver entre les loups, les phospholoups et les infiltrés des deux camps.

Somme toute, ce fut une dystopie fort agréable à lire, qui plaira assurément aux amateurs du genre. J’ai bien hâte de voir l’adaptation cinématographique de ce roman, qui promet d’être riche en action!

   

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :


Ce livre m'a été gracieusement offert par les éditions Robert Laffont dans le cadre de ma collaboration avec le Club des lecteurs R Canada. Ma chronique et mon opinion demeurent cent pour cent sincères. 
Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire