Top Social

Girlhood

|
Titre : Girlhood
Auteure : Cat Clarke
ISBN : 9782221193457
Nombre de pages : 352
Éditeur : Collection R, Robert Laffont
Année de sortie : 2017

Quand Jessica, de chez Collection R, la division jeunesse des éditions Robert Laffont, m’a fait parvenir Girlhood, de Cat Clarke, je dois dire que j’étais très excitée : j’adore les YA. Girlhood allait être mon premier roman de l’auteure, dont j’avais entendu parler en bien à de nombreuses reprises. Je dois être honnête, mes attentes pour ce livre étaient plutôt élevées.

J'étais donc un peu amère lorsque j’ai tourné la dernière page, puisque bien que ce livre avait tout pour plaire, je n’y ai pas particulièrement accroché.

Je blâme entre autre le personnage d'Harper, la narratrice, dont je ne comprenais souvent pas les choix. Mise en situation : suite au décès de sa sœur jumelle, celle-ci a décidé d’aller étudier dans un pensionnat au fin fond de l’Écosse. Elle s’y est fait un groupe d’amies, qui sont des personnages plutôt intéressants. On y retrouve Lili, Ama, et Rowan, sa meilleure amie au pensionnat, et la seule à connaître la vérité sur la mort de sa sœur jumelle. Jusqu’au jour où Kristy arrive.

Harper se lie immédiatement d’amitié avec elle lorsqu’elle arrive au pensionnat. Elles ont en commun ce qu’aucune des autres amies d’Harper ne peut comprendre : toutes deux ont vécu le deuil d’une sœur.

Au fil des pages, l’amitié entre Harper et Kristy devient toxique. Les anciennes amies d’Harper la mettent en garde contre la nouvelle étudiante, mais celle-ci préfère couper les ponts avec elles plutôt que de questionner les agissements et les dires de Kristy. Et c’est ici que le roman devient un peu frustrant, et là où j’ai commencé à décrocher.

Je ne comprenais absolument pas la réaction d’Harper, ni comment, en connaissant Kristy depuis seulement quelques semaines, elle acceptait tous ces mensonges et ces événements étranges, et surtout, pourquoi elle choisissait de faire confiance à cette dernière plutôt qu’à ses trois amies de longue date.

L’intrigue, par ailleurs, ne m’a pas convaincue. J’ai compris assez rapidement que quelque chose de louche se passait avec Kristy, mais la chute de toute cette histoire m’a plutôt déçue. Pour être tout à fait transparente, je me suis vraiment demandé pourquoi elle avait inventé toutes ces histoires. Je peux difficilement en dire davantage sans trop en révéler, mais disons que j’étais d’autant plus déçue de la conclusion du roman, dans laquelle tout le monde redevient amies et fait comme si de rien n’était, malgré les évènements qui se sont produits. Ce fut l’un des nombreux moments où je ne comprenais absolument pas les réactions des personnages.

J’aurais préféré que l’auteure s’attarde davantage l’évolution psychologique d’Harper suite au décès de sa sœur jumelle, plutôt que de développer (trop) longuement tous ces mystères autour de Kristy. En effet, c’est presque uniquement grâce aux passages sur la culpabilité qu’Harper ressentait face à la mort de sa sœur jumelle et sur le trouble alimentaire dont elle avait souffert, que j’ai pu me rendre au bout de cette lecture. Il faut dire que j’avais lu quelques très bons thrillers dans les jours qui ont précédé cette lecture, ce qui me rendait d’autant plus critique.

Bien que cette lecture m’ait laissée sur ma faim, je compte bien lire au moins un autre titre de l’auteure. Je suis persuadée qu’en laissant une chance de plus à celle qu’on appelle la reine du thriller émotionnel, je ne serai pas déçue. 

  1/2

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :


Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire