Top Social

La tresse

|

Titre : La tresse
Auteure : Laetitia Colombani
ISBN : 978 2 246 81388 0
Nombre de pages : 222
Éditeur : Roman Grasset
Année de sortie : 2017

J’ai connu récemment un de ces moments où aucun livre de ma pile à lire ne me tentait. Je lisais quelques pages d’un, puis quelques pages d’un autre, avant d’abandonner, déconfite. Puis j’ai ouvert La tresse, de Laetitia Colombani. Ce livre connaît beaucoup de succès depuis quelques semaines, particulièrement sur les médias sociaux, où je l’ai vu passé maintes et maintes fois.

Ma seule déception est de l’avoir emprunté à la bibliothèque plutôt que de l’avoir acheté, parce que je le veux dans ma collection pour sûr. Ce qui est plutôt cocasse est que j’ai emprunté ce livre plutôt que de l’acheter, car j’étais convaincue qu’il s’agissait d’un de ces succès de librairie dont tout le monde parle, mais auquel je n’accroche pas du tout. Douce ironie, ce livre fait finalement parti de mes favoris de l’automne.

La prémisse est plutôt simple : trois femmes, sur trois continents, n’ont rien en commun si ce n’est que le destin les liera éventuellement.

En Inde, Smita, fait partie de la caste la plus défavorisée, les Intouchables. Chaque jour, elle vide à mains nues les latrines des gens de son village, alors que son mari chasse les rats. Elle se promet d’offrir à sa fille un destin différent du sien.

En Italie, Giulia, travaille à l’usine de son père. Elle découvre que l’usine est à l’aube de la faillite lorsque ce dernier est victime d’un terrible accident.

Au Canada, Sarah, une avocate tout près d’obtenir la promotion pour laquelle elle a travaillé toute sa vie. Elle apprend alors qu’elle est atteinte d’une grave maladie.

Trois destins qui s’entremêlent lentement au cours de chapitres. Trois histoires remplies d’espoir et d’humanité.

Dès les premiers chapitres de ce roman choral, on devine ce qui lie ces trois femmes si différentes. Et pourtant, c’est avec plaisir qu’on laisse l’auteure nous y transporter, doucement.  Comme quoi les meilleurs livres ne sont pas toujours ceux dont la fin nous laisse bouche bée.

Si les trois femmes sont intéressantes à leur manière, j’ai particulièrement été touchée par l’histoire de Smita. Je crois qu’à elle seule, cette partie de l’histoire m’a complètement vendue à La tresse. J’avais tellement hâte de retrouver ce personnage, tous les trois chapitres, espérant pour elle une vie meilleure.

Un livre très fluide qui se lit rapidement. L'auteure a su tisser poétiquement le lien qui unissait ses trois femmes fortes et déterminées. 

Je ne peux que recommander ce roman, dont le seul défaut est celui d'être trop court.


   

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :

Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire