Top Social

L'aube sera grandiose

|




















Titre : L’aube sera grandiose   
Auteure : Anne-Laure Bondoux
ISBN : 978-2-07-066543-3
Nombre de pages : 298
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Année de sortie : 2017

Dès que je l’ai aperçue en librairie, la couverture de L’aube sera grandiose m’a subjuguée. Tout y semblait tellement paisible, tellement calme. Malgré tout, j’ai continué de repousser ma lecture de ce roman, sans raison particulière. Puis, l’équipe de Gallimard m’en a fait cadeau, et leur enthousiasme face au livre m’a convaincu de l’ouvrir rapidement.

Avec grand bonheur, cette sérénité qui se dégageait de la couverture se reflétait dans les écrits d’Anne-Laure Bondoux. Bien qu’il m’ait fortement marqué d’une impression de douceur, le roman n’est pas plat. Au contraire, au cœur de cette saga familiale, on retrouve des souvenirs parfois tragiques et des personnages hauts en couleur. Mais la narration est douce, et on se trouve rapidement enveloppé de l’aura de mélancolie qui flotte autour de ces écrits.

Difficile de commencer à décrire le récit sans vouloir le dévoiler entièrement. La narration commence alors que Nine se prépare pour aller à la fête organisée par son lycée, et que sa mère l’embarque plutôt vers une destination inconnue.

Mais l’histoire, elle, débute des années plus tôt. Comme l’auteure l’écrit : On ne sait pas toujours où commence une histoire. Dans certaines, on entre par la porte principale. Dans d’autres, on entre par l’arrière. Par des portes dérobées.

Et c’est ce qui nous arrive ici.

Tatiana et sa fille atterrissent dans une cabane près d’un lac, loin de tout.  La mère s’ouvre alors sur son passé, après des années à cacher la vérité à sa fille de 16 ans.

Fluidement, on remonte jusqu’à plus de cinquante ans auparavant. Mère et fille nous entraînent dans une incroyable nuit de révélation. Le petit matin arrivé pour elles, et la dernière page tournée pour le lecteur, une chose est certaine : rien ne sera plus jamais comme avant.

Prenant l’allure d’une longue discussion entre une mère et sa fille, ce livre m’a complètement charmée. J’avais l’impression d’être spectatrice de l’intimité de cette famille, comme si j’étais assise autour de la table avec Nine et sa mère. Il faut dire que l’auteure rend les émotions des personnages avec une finesse incroyable.

Un livre empreint d’une magnifique nostalgie que vous devriez définitivement lire dans les prochaines semaines, afin de profiter de ce qu’il reste de l’hiver pour savourer à fond l’ambiance feutrée du roman.

   ♥ 



Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici.

Un grand merci aux éditions Gallimard pour le service de presse!

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :



v
Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire