Top Social

Ma vie dans les bois - Alimentation

|





















Titre : Ma vie dans les bois – Alimentation
Auteur : Shin Morimura
ISBN : 978-2-36-974239-5
Nombre de pages : 142
Éditeur : Akata
Année de sortie : 2017

J’étais très enthousiasmée de recevoir le deuxième tome du manga Ma vie dans les bois, dont j’avais tellement apprécié le premier tome. Si je n’ai pas été déçu par ce deuxième opus, il ne m’a pas marqué autant que le premier de la série. J’y ai malheureusement trouvé certaines longueurs, comme si les deux mangas auraient pu en réalité, en être un seul.

En fait, ce qui m’a surtout déplu est qu’une grande partie du manga est dédiée à la construction d’un sauna, et non pas à la nourriture, comme le promettait le titre.

J’ai tout de même lu avec beaucoup de plaisir la première partie, car le sujet de l’autosuffisance alimentaire est très intéressant. On retrouve donc l’auteur, lui-même mis en scène, qui relate cette fois-ci les hauts et les (nombreux) bas de son expérience de vie en marge de la société.

Tant les difficultés physiques (labourer son champ) qu’émotives (sacrifier sa première poule), sont abordées. J’étais carrément fascinée par les différents plats que la femme de Shin cuisinait, car je dois l’admettre, je ne connais pas grand-chose à la cuisine japonaise en dehors des sushis.

Les différents plats me mettaient l’eau à la bouche, bien que je n’eusse aucune idée de quoi il s’agissait. Je pense entre autres aux beignets d’aralie japonaise et tiges de koshiabura et kalopanax à sept lobes. Je n’ai pas la moindre idée de ce que c’est, mais ça ressemble à des légumes exotiques frits dans le tempura, ce qui ne peut qu’être délicieux selon moi.

La deuxième partie, tel que je le mentionnais plus haut, est un peu plus redondante, puisqu’on aborde comme dans le premier tome la construction, et que plusieurs techniques sont similaires. Heureusement – ou plutôt malheureusement – un évènement majeur survient, ce qui vient ajouter de l’émotion à ce segment autrement plutôt descriptif.

J’ai bien hâte de découvrir le tome 3 : Fumage et fumée, qui sera disponible fin mars. Le titre, Fumages et fumée, promet de s'attarder davantage à l’autosuffisance alimentaire. J'imagine que les prochaines aventures du Shin explique la construction du sauna, puisque celui-ci à le double usage de fumoir. 

À suivre... 

   


Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici.

Un grand merci à Martine, de chez Interforum pour le service de presse!

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :


Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire