Top Social

Le prince brisé

|






















Titre : Le prince brisé
Auteure : Erin Watt
ISBN : 9782755634822
Nombre de pages : 433
Éditeur : Hugo Roman
Année de sortie : 2018

Le prince brisé
est la suite du roman La princesse de papier. Si vous n’avez pas lu le tome 1, je vous invite à ne pas lire cet article, afin de vous éviter tout divulgâcheur. Vous pouvez toutefois cliquer ici pour en savoir plus sur La princesse de papier.

Erin Watt nous avait laissés sur un véritable cliff-hanger avec les dernières pages de La princesse de papier, où Ella surprenait Brooke, à moitié nue, avec Reed. Comme j’avais mis quelques centaines de pages à finalement apprécier Reed, la chute du premier tome m’a franchement troublée. Il va sans dire que j’attendais avec impatience que Reed rende des comptes à Ella dans le tome 2.

Heureusement, l’auteure ne nous fait pas trop languir : Reed n’était pas coupable d’infidélité, ce n’était qu’une manigance de Brooke afin de retrouver sa place dans le foyer des Royal. (Franchement tordu comme technique, si vous voulez mon avis.)

Les Royal partent d’ailleurs à la recherche d’Ella, qui, dégoutée par la scène entre Brooke et Reed, avait fui le manoir. Alors que le premier roman m’avait immédiatement accroché, ce second tome fut plus lent à démarrer : on suit les Royal sur les traces d’Ella, et une fois qu’elle revient, on passe un (trop) long moment à observer son ambivalence face à Reed. Est-il honnête? Est-ce qu’il ment? Peut-être ai-je le pardon facile, mais pour ma part, ces longues hésitations m’ont davantage irritée qu’elles n’ont augmenté la tension lors de ma lecture.

Par ailleurs, c’est peut-être à ce niveau que le deuxième tome est un chouia moins addictif que le premier : la tension n’y est plus. Ella et Reed ayant finalement cédé à leurs pulsions à la fin du premier tome, l’intérêt était moindre à savoir s’ils allaient revenir ensemble ou pas.

Les intrigues secondaires sont par contre très exaltantes, à commencer par la grossesse de Brooke, qui ne sait pas qui, du père ou du fils Royal, est le géniteur de son enfant. On découvre aussi davantage Gideon, l’aîné des Royal, une ramification intéressante qui aurait pu être exploitée davantage selon moi, car là est le talent de l’auteure selon moi : mettre en mots les émotions, créer des passés troubles et susciter chez le lecteur une réaction oscillant entre l’empathie et le jugement.

Si les Royal nous avaient habitués aux secrets, aux mensonges, à la trahison et aux manipulations dans le premier tome, de nouvelles limites sont transgressées dans ce deuxième opus, pas mal plus sombre que le premier.

La conclusion tient bien en haleine, heureusement, les tomes trois et quatre sont prévus pour le mois de mai. Si Le prince brisé ne m’a pas autant emballé que le premier, notamment en raison de l'action plus lente à se remettre en marche, le roman demeure excellent, et cette saga se hisse franchement parmi mes favorites.

    

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici.

Merci à Hugo Roman pour le service de presse!

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :


Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire