Top Social

Big Bones

|























Titre : Big bones 
Auteure : Laura Dockrill
ISBN : 978-2221-21708-5
Nombre de pages : 493
Éditeur : Collection R
Année de sortie : 2018

J’ai reçu Big Bones gracieusement puisque je fais partie du club des lecteurs R. J’étais surprise – mais enthousiaste – à la découverte de ce titre, plutôt différent de ce à quoi m’a habitué Collection R. Dans Big Bones, on suit, via un journal alimentaire, le quotidien de Bluebelle, alias BB, une adolescente de forte taille qui doit, à la demande de son médecin, noter tout ce qu’elle mange.

Ce roman fait un pied de nez à la grossophobie ambiante : à cette demande de noter tout ce qu’elle mange, BB affirme justement qu’elle n’a aucune envie de guérir, puisqu’elle n’est pas malade. Il suffit de lire un peu sur le sujet pour savoir à quel point le corps médical offre un traitement biaisé aux personnes grosses.

Le roman à des petits airs qui ne sont pas sans rappeler Les petites reines, de Clémentine Beauvais, qui jouait lui aussi sur une héroïne qui ne répondait pas du tout aux standards de beauté, et qui ne s’en formalisait pas. Big Bones est une charmante ode à l’appréciation de soi, et le traitement est plutôt rafraichissant.

Petit moins : l’auteure force un peu la note sur l’amour de BB pour la nourriture. À croire que parce qu’elle est grosse, elle ne peut avoir d’autres intérêts que les aliments qu’elle ingère. De longues tirades sont consacrées à sa passion pour les aliments en tout genre, parfois au détriment du développement de l’histoire. Aux deux tiers du livre, le personnage se complexifie légèrement, mais on vogue assez souvent sur des clichés, bien qu’on les aborde avec positivisme.

Le personnage de Bluebelle est plutôt comique et ses commentaires invitent le lecteur à réfléchir tant à la grossophobie qu’au féminisme. Si sa capacité à tout tourner à la dérision est instigatrice de plusieurs rires, elle crée aussi une certaine distance avec le personnage, le rend un peu moins profond. Je n’ai malheureusement pas eu l’impression d’accéder à toute la profondeur que pouvait offrir un tel personnage, à ma grande déception.

Un roman contemporain doublé d’une dose de body-positivity, qui invite à réfléchir!

   

Pour en savoir plus sur mon système de notation, cliquez ici.

Merci à Collection R pour le service de presse!

Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :

Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire