Top Social

Cinq romans feel good à découvrir

|





















Je parle peu de ma vie sur le blogue et sur Facebook, mais je suis très transparente sur Instagram, où je partage plusieurs tranches de vie.

Les derniers mois ont été vraiment chargés pour moi, entre le déménagement de Toronto à la Rive-Sud de Montréal et les rénovations de la vieille maison que nous avons achetés, mon boy et moi.
J’étais essoufflée, mais je tenais le coup, jusqu'à ce que j’aie eu la brillante idée, en cette période de changement, d’aller tremper le gros orteil dans le monde du 9 à 5, trois jours par semaine. Je suis travailleuse autonome depuis près d’un an, et j’avais différentes raisons d’accepter ce poste (sortir de ma maison empoussiérée par les rénovations en était une, avoir un peu de stabilité en cette période mouvementée en était une autre.)

Cela dit, j’ai rapidement constaté que je n’étais pas heureuse dans un cadre strict, et que je ne m’épanouissais vraiment professionnellement que lorsqu’à mon compte. Après seulement trois mois, j’ai donc donné ma démission, et me voici, depuis quelques jours, heureuse et épanouie d’allouer tout mon temps à des projets qui me font vibrer – dont Un dernier chapitre.

J’en parle, parce que je sais que j’ai été plutôt inconsistante avec ce projet. Je suis vraiment sensible, et comme je n’étais pas très heureuse dans les dernières semaines, j’avais moins envie de lire (et encore moins de chroniquer!) Heureusement, j’ai tourné la page sur ce bref chapitre de ma vie, et me revoici.

Depuis que j’ai pris cette décision, j’ai fait le plein de lecture feel-good.  En voici donc cinq, tous très différents, à apporter avec vous sur le bord de la plage ou en avion – si vous faites parti des chanceux qui prennent la poudre d’escampette pendant la saison estivale!



Les divines glaces à l’italienne d’Anna, 

J’ai parlé du tome un juste ici, et le tome 2 est tout aussi bon!

Alors que la boutique de crèmes glacées dont a hérité Anna roule rondement à Brighton, son mari, Matteo, lui annonce qu’il a le mal du pays et qu’il souhaite retourner en Italie. Ensemble, ils décident de s’installer sur la côte amalfitaine le temps d’un été.

Se tenant dans des paysages magnifiques, c’est un roman qui se lit tout seul. Bien que l’auteure pousse parfois la note pour créer des situations romantiques, Les divines glaces à l’italienne d’Anna est un livre des plus agréables à lire. Impossible de ne pas avoir le sourire aux lèvres en lisant (et l’eau à la bouche devant tous les parfums de glaces qui sont mentionnés!)

(Merci à Interforum pour le service de presse!)




Il est grand temps de rallumer les étoiles

Virginie Grimaldi est rapidement devenue l’une de mes auteures favorites. Tous ses livres sont excellents, et celui-ci ne fait pas exception, bien qu’il soit un peu différent.

Dans ce roman à trois voix, on suit l’épopée d’une mère de famille monoparentale, Anna, et de ses deux filles, Chloé, 17 ans, et Lily, 12 ans, qui décident de rouler depuis la France jusqu’aux pays scandinaves en camping-car. Un périple qui a pour but de les rapprocher, mais qui évidemment, ne se fait pas sans heurt.

Cette fois-ci, Virginie Grimaldi nous offre une saga familiale touchante et puissante, en ne délaissant pas sa touche humoristique.

À lire, ainsi que ses trois autres romans : Le premier jour du reste de ta vie, Tu comprendras quand tu seras plus grande et Le Parfum du bonheur est plus fort sous la pluie.

(Merci à Hachette pour le service de presse!)



Cocktail club

Je croyais être à jour dans les romans de Sophie Kinsella, qui sont pour moi les chicklits par excellence pour la saison estivale. Lors d’un passage en librairie, j’ai réalisé que je n’avais jamais lu Cocktail Club, publié sous le nom de plume de Madeleine Wickham.

Bien différent de sa série culte L’accro du shopping, on retrouve tout de même dans Cocktail Club l’humour bien typique de Sophie Kinsella, et ses personnages un peu candides.

Cette fois-ci, elle met en scène Roxanne, Maggie et Candide, qui travaillent toutes trois dans un magazine de mode londonien. L’arrivée d’une nouvelle personne dans ce trio tissé serré n’est pas sans incidence sur la dynamique du groupe.

Un tout petit roman à lire sous le soleil, cocktail à la main!



L’allégorie des truites arc-en-ciel

Un délicieux roman tout ce qu’il y a de plus actuel, sur la fine ligne entre l’amitié et l’amour.

Amis depuis toujours, Camille et Max s’aiment, mais on peur d’y croire. Max a peur de tout gâcher, Camille a peur d’être blessé. Ce roman à deux voix explore à tâtons la transformation de l’amitié en quelque chose de plus grand. Impossible de le lire sans qu’au moins quelques passages résonnent en nous, nous rappelant nos propres expériences.

Un coup de cœur!  


Yukonnaise

Je connaissais Mylène Gilbert-Dumas de nom, grâce au succès de sa saga Les dames de Beauchêne. Pas attirée par les romans historiques pour deux sous, je ne suivais pas vraiment la carrière de l’auteure, jusqu’à ce que je tombe par hasard sur L’escapade sans retour de Sophie Parent, un des livres qui m’a fait reconnecter avec la lecture, après deux ou trois années à négliger cette passion.

Puis, à la recherche de ces mêmes sensations que l’auteure m’avait fait vivre, je me suis procuré les tomes un et deux d’Une deuxième vie, un duo de livres aussi se déroulant dans un Yukon aussi magnifique qu’addictif.

Ce n’est pourtant que récemment que j’ai lu Yukonnaise, que j’ai aimé autant que les trois autres romans de l’auteure!

On y découvre l’histoire d’Isabelle St-Martin, une ancienne esthéticienne de Québec ayant tout abandonné pour suivre son amoureux au Yukon. Loin d’une histoire d’amour convenue, Yukonnaise est plutôt le récit de l’émancipation d’une femme qui part refaire sa vie à l’autre bout du continent, loin de tout ce qu’elle connait.  

Un roman fascinant que je conseille à tous!





Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire