Top Social

Stony Bay Beach : Tim & Alice

|


















Titre : Tim & Alice
Auteure : Huntley Fitzpatrick

ISBN : 978-2-09257517-8
Nombre de pages : 554
Éditeur : Nathan

Année de sortie : 2018

Il y a quelques mois, je me suis aventurée dans l’univers de Stony Bay Beach, une ville côtière des États-Unis. Comme je l’avais mentionné dans cet article, c’est avec regret que j’avais tourné la dernière page du premier roman d’Huntley Fitzpatrick. 

Comme un deuxième tome était promis, ma tristesse de fermer ce roman avait été adoucie.

Lundi matin dernier, Tim et Alice m’attendaient dans ma boîte aux lettres (merci à Interforum pour cet envoi express!). Confidence : je préfère les romans à tome unique. Bien sûr, j’adore pouvoir étirer le temps que je passe dans un univers que j’ai adoré, mais la vérité est que bien souvent, les deuxièmes tomes ne sont pas à la hauteur des premiers. Débuter le deuxième opus d’une série, pour moi, est donc toujours un moment un peu étrange de fébrilité et d’angoisse. Est-ce que ce tome va être à la hauteur du précédent? Dans le cas de Tim et Alice, je me questionnais davantage, puisque l’auteure nous introduisait à deux nouveaux personnages principaux, qui ne m’avaient pas nécessairement pas marqué lors de leur passage dans le tome 1. (À noter que cette petite période de questionnement fut bien brève, puisque j’ai fini le livre au milieu de la nuit, quelques heures après sa réception!)

DONC. Je cesse de m’étendre dans des tergiversions, et je vous dis ce que j’ai pensé de Stony Bay Beach : Tim & Alice.

Les premiers chapitres, j’ai été un peu perdue. Il faut savoir que la famille d’Alice compte huit enfants (en plus d’un à venir, et de quelques animaux). Je me souvenais bien d’elle, mais en toute franchise, Tim n’était plus bien clair dans mon esprit (il faut dire que j’ai probablement lu une trentaine de romans depuis ma lecture du premier tome de SBB). Du coup, la multitude de personnages m’a un peu étourdie au départ. Un petit récap aurait pu être utile, voir un arbre généalogique (ou c’est moi qui deviens vieille et un peu lente?).

Mais une fois rembarqué dans l’univers de Fitzpatrick – BIM, j’étais de nouveau séduite. Comme je l’ai mentionné, j’ai dévoré ce roman. Et franchement, je suis passée très très près de le préférer à celui de Sam et & Jase, principalement parce que Tim est le personnage le plus attachant qui soit.

Si vous avez lu le tome 1, vous vous souviendrez peut-être de ses nombreuses frasques. Le tome 2 s’ouvre sur une discussion qu’il a avec son père, l’intimant de devenir un homme dans les prochains mois. Tim quitte donc pour aller vivre au-dessus du garage de Jase. Et là – évidemment – il succombe aux charmes d’Alice, qui elle, est un peu plus difficile à séduire.

Alors qu’il se remet sur le droit chemin, une jeune femme dont il ne se souvient que vaguement vient lui remettre un jeune enfant, lui affirmant qu’il s’agit du sien. Cet évènement vient évidemment tout mettre sans dessous dessous.

En plus de l’histoire d’amour entre Alice et Tim, on assiste donc aussi à la création de liens parentaux dans un contexte particulier, ce qui ajoute au roman un intérêt supplémentaire.

La fin, toutefois, m’a laissée un peu désemparée. D’une part, parce que je trouvais qu’il y avait quelques looses ends, de l’autre, parce que j’espérais vraiment que le dénouement soit autre. (C’est une excellente fin, simplement pas celle que j’espérais.)

Bref, je suis une fan finie d’Huntley Fitzpatrick, et je croise les doigts pour un autre roman se déroulant à Stony Bay Beach.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥


Pour en savoir plus sur mon système de notation, 
cliquez ici.


Merci à Martine, de chez Interforum, pour le service de presse!


Procurez-vous le livre via le site leslibraires.ca :

Be First to Post Comment !
Enregistrer un commentaire